24 jours de douceur avant Noël


Le 1er décembre marque le début de la période de l’Avent, que se cache t’il derrière la célèbre tradition des 24 fenêtres du calendrier de l’Avent.

Cette tradition qui date du 19e siècle en Allemagne déclinée depuis sous toutes les formes est une très bonne idée qu’il ne faudrait pas à mon sens limiter à la période de Noël car les petites douceurs qui se dévoilent chaque jour jusqu’au 24 décembre sont plus importantes qu’elles n’y paraissent…

Imaginez ces 24 jours de préparation ou d’entrainement à une grande compétition gastronomique et festive…

On connaît les effets néfastes de la peur, du stress ou de la colère sur notre santé en général qui s’accumulent toute l’année et bien les plaisirs répétés tissent quant à eux une toile dans notre cerveau comme une arme de protection contre les agressions provoquées par ces émotions négatives et nous préparent aux festivités.

Le calendrier de l’avent a aussi une autre vertu : nous initier à la patience. Et pour multiplier les effets en famille, autant faire de ce moment, un peu plus qu’une simple gourmandise. Le calendrier peut permettre aussi de mettre en place un rituel. C’est précieux car cela donne un rythme et les enfants aiment particulièrement cela. C’est aussi une occasion de se retrouver ensemble, en famille, pour découvrir la douceur du jour.

Mais c’est de toute façon une bonne manière ludique et pleine de douceur pour apprivoiser et savourer l’attente de Noël…à vous d’être créatif et d’y associer toutes sortes de douceur, vin, chocolat, citations, poèmes…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s